Le Blog de Skritch

22 mai 2008

Histoire de taquiner nos amis ABB à Montréal.....

Montréal "insupportable"

Stress important, coût de la vie élevé, bouchons de circulation, anonymat : Montréal est une ville « insupportable », selon les jeunes des régions qui n’ont aucune envie de venir s’y installer.

C’est ce qu’on retient d’une étude de chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi dont le Journal a obtenu un exemplaire et qui sera dévoilé jeudi lors du congrès annuel de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS).

Les jeunes cégépiens du Saguenay interrogés par Martin Simard et Valérie Fortin dressent un portrait plus sombre de la métropole.

« Montréal se particularise surtout par les attributs négatifs associés à sa grande taille », souligne les auteurs de l’étude.

Ville stressante

Les étudiants semblent particulièrement rebutés par l’idée de devoir partir tôt pour éviter les bouchons de circulation et de vivre dans un milieu qu’ils jugent « peu sécuritaire ».

Si certains la taxe d’être trop dense, polluée et bétonnée, d’autre considèrent Montréal comme étant beaucoup plus stressante qu’une ville comme Saguenay , expliquent les chercheurs.

C’est sûr que c’est plus stressant de vivre à Montréal avec le trafic. Si tu veux vivre assez calmement, il faut que tu ailles très loin, plus loin que la banlieue même. C’est détestable », affirme un jeune.

Québec est « parfaite »

Contrairement à Montréal, la capitale nationale est beaucoup plus intéressante aux yeux des jeunes des régions.

Selon les cégépiens interrogés, Québec est une ville idéale en raison de sa taille moyenne, de la proximité de la nature, de son caractère patrimonial et de sa dimension humaine.

« Perçue comme un milieu de transition par excellence, Québec s’affiche tel un lieu attrayant en ci concerne les opportunités de travail, d’études, tout en présentant les caractéristiques de la ville de taille parfaite », affirment les auteurs de l’étude.

« Ni trop grande, ni trop petite, Québec incarne un territoire animé tout en conservant les qualités d’un milieu socialement convivial », ajoutent-ils.

Selon l’Institut de la statistique du Québec, 1670 personnes de Saguenay sont parties pour la ville de Québec en 2005-2006 contre 924 pour Montréal.

D’après un article du quotidien le Journal, paru le dimanche 4 mai 2008, N°60.

Posté par skritch à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 avril 2008

hello

Bon j'arrive à avoir accès à internet. Je me tape un peu l'affiche parce que je suis dans un centre commercial à Sainte Foy où il y a le réseau sans fil. Mon arrivée sur le continent américain s'est bien passée, mais j'ai eu quelques péripécies quand même. Le truc c'est que le jour avant mon départ, je n'avais toujours pas mon visa ... Du coup mon père et moi sommes allés le choper à l’ambassade du Canada à Paris. Le temps de se perdre un peu dans la capitale, IMG_02082de faire 3 ou 4 fois le tour des Champs Elisés (heureusement qu’il était 5h du matin) et de poiroter 1 heure avant l’ouverture de l’ambassade et c’était bon, le papelart me fus remis en main propre en quIMG_02162elques minutes seulement, et finalement j’apprends qu’il m’avait été envoyé par mail le 7 mars …. Mais bon, non loin d’être découragés, nous nous sommes permis de visiter vite fait notre bonne capitale avant de prendre la direction de l’aéroport pour y attendre Richard et pouvoir enfin prendre l’avion du grand départ. Le temps pour nous d’enregistrer nos baguages et nous montons dans l’avion pour 6h de vol …. pendant lesquelles je n’ai fait que dormir (sauf pour manger et boire une bière).

Arrivés à Montréal, le cousin et la cousine de richard sont venus nous chercher. Ils sont cool. L’ambiance est très américaine. La ville a un style américain, 60% de la population de Montréal parle américain (bien que la langue officielle soit le français), et il y a des grosses bagnoles à l’américaine . Jean Baptiste et Catherine (les cousins) nous accueillent dans leur baraque où ils vivent à 7, dont 4 américains. Ils nous disent comment ça se passe au Québec. Par exemple que le fromage est très cher (et il n’a pas l’air très bon), ainsi que l’alcool fort est cher, mais la bière et le vin sont à des prix raisonnables. Aussi, apparemment, la beuh canadienne est très bonne, « meilleur qu’a Amsterdam » me dit JB. IMG_02272Il m’a fait goûter de la Super Skunk, et j’avoue qu’elle m’a bien défoncé aussi. Il devait y avoir la fatigue, mais lui trouvait qu’elle n’était pas super bonne comparée à ce qu’il a d’habitude. Si je me rappelle bien de ce quil m'a dit le pot est plus ou moins toléré on peut fumer dans la rue par contre si on se fait choper à boire dans la rue on out nous rapatrier en france... Il me raconte qu’ils font beaucoup pousser. Lorsque les beaux jours sont là (juin), des hectares et des hectares de weeds sont cultivés au nord du pays, là où il n’y a personne. Faut dire que le pays est grand. Apparemment, ça nourrit New York. Ils nous disent aussi que ici les gens sont très gentils. Pour dire bonjour ils disent allo, ou hi comme en anglais, ou salut tout simplement. Mais des fois pour dire au revoir ils disent bonjour (pour dire bonne journée). Par contre ils ne se serrent pas la main et ne se font pas la bise. Ils ne comprainenent pas non plus le "verlan". Ce qui est sympas aussi, c’est que tout le monde se tutoie, que ce soit avec ton patron, ou la caissière du magasin ou n’importe qui … Sinon, il nous dit aussi que les canadiennes adore l’accent Français (yes !), et si en plus on leur dit que c’est nous qui avons un accent français, alors là … et j’ai pu goûter une autre variété de patates : la rouge du Québec ! Qui est pas mauvaise ma foi. On a mangé aussi du beurre de sésame mélangé à du miel, et c’est pas mal bon.

Minuit. Richou (wouhhh) et moi on n’en peut plus (à cause du décalage horaire). JB nous dit que c’est normal (c’est un habitué). On va donc se pieuter pour se lever de bonheur le lendemain (7h30). Richard doit choper son bus à 9h15 pour Rimouski  et moi comme je suis naze, je prends mon temps pour acheter mon billet vers Ste Foy (qui m’a quand même coûté 49$67, hein maman !). Et c’est parti pour 2h30 de route. Bon, j’ai dormis tout du long, le voyage était donc rapide. Pi j’ai pris un taxi pour aller à l’Université de Laval (la je commence à bien ressentir l’accent québécois) et je suis arrivé dans une cité U tranquillement….

Voila tout ça pour dire que mon arrivée ce passe bien et que le peu de gens avec qui j’ai discuté sont très sympas, et que le campus est vraiment énorme. A la prochaine pour de nouvelles aventures !

Posté par skritch à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]